Dans deux précédents articles, nous avons évoqué comment le digital investit l’événementiel et le monde du spectacle, et comment il réinventait le spectacle vivant. Ces articles se basent sur notre expertise : L:ED conçoit, réalise, met en scène des créations graphiques audiovisuelles, interactives, immersives, scéniques… D’ailleurs, le FONLAD Festival (un festival d’art digital au Portugal) nous a commissioné pour réaliser le spectacle de cloture à l’édition 2016 : un show interactif pour tout public dans un vieux théâtre typique avec une compagnie de danse.

La scénographie digitale requiert une maîtrise des langages du spectacle ainsi que la capacité d’avoir une vision globale d’un projet de représentation. Investir un espace, créer un univers pour que le public vive une expérience unique : c’est le défi auquel nous étions confrontés. Nous avons transformé la scène du théâtre Esther De Carvalho dans la splendide ville de Montemor O Velho en un espace de performance interactif et immersif.

Nous n’avions que quelques jours pour créer ce spectacle de toutes pièces. Alors, nous avons procédé comme suit.

Formaliser le questionnement créatif

La première étape de notre travail a consisté à formaliser un questionnement créatif. Nous arrivions sur un terrain totalement vierge avec un cahier des charges minimal. Seul le lieu était vraiment défini : le théâtre Esther De Carvalho.

Teatro Esther De Carvalho
Teatro Esther De Carvalho

Le théâtre nous a immédiatement interpelé par sa décoration évoquant une “maison de poupée”. Nous avons donc centré nos réflexions autour de l’évocation de l’enfance. L’idée de “berceuse numérique” s’est imposée pour donner le concept de Matilda.
Matilda arrive au monde, elle prend conscience, se découvre elle-même, rencontre l’altérité et se construit progressivement une identité pour affronter le monde.

La construction de la personnalité de Matilda se fait dans la rencontre de la chorégraphie, de la scénographie et de la musique et nous voulions aller au delà de la description. Nous voulions que le public ressente lui-même ce que Matilda vit et apporter sa propre interprétation à cette création.  

Définir le design scénique

Notre concept nécessitait de recourir à l’immersivité et ceci commence par la scénographie. Pour ce faire, nous avons réfléchi à l’aspect visuel du rêve et du souvenir en jouant sur la transparence et la répétition des images. Nous avons créé une scénographie onirique et immersive grâce à des successions de pans de gaze répartis sur tout l’espace scénique sur lesquels la performance, traitée visuellement en temps réel, est reprojetée. Outre la dimension onirique, ce système permettait également de jouer sur les perspectives et l’effet de profondeur par une distorsion des projections.

Le stage design

Concevoir le système interactif

Afin de rendre l’expérience la plus immersive possible, nous avons eu recours à un système interactif et génératif pour captiver les spectateurs. Ce système a utilisé les mouvements de la danseuse en entrée pour construire une expérience immersive onirique car c’est la première chose qui attire l’attention du spectateur. La captation des mouvements (vitesse, position, etc.) pilote premièrement des modifications dans les visuels projetés (couleurs, effets, enchainements, position dans l’espace) pour créer des schémas qui se construisent sous les yeux des spectateurs et les captivent. La capture de performance est aussi utilisée pour générer une expérience sonore. Outre piloter des effets ou la spatialisation du son, le son du mouvement est capté pour participer à l’expérience immersive du spectateur.

Répétition et préparation de "Matilda"
Répétition et préparation de “Matilda”
Répétition et préparation de "Matilda"
Répétition et préparation de “Matilda”
Répétition et préparation de "Matilda"
Répétition et préparation de “Matilda”
Répétition et préparation de "Matilda"
Répétition et préparation de “Matilda”

Créer les contenus

Une fois le concept, l’espace scénique et les interactions définis, nous avons créé les contenus:

  • la chorégraphie transmettant les émotions par le mouvement
  • les visuels et leurs effets pour créer le paysage immersif et holographique
  • la musique pour structurer le temps et le rythme de la narration et ses effets pour générer le soundscape de l’expérience du spectateur

Présentation Matilda

Nous avons expérimenté pour offrir les meilleures solutions possibles dans le but de proposer une oeuvre digitale adaptée à la direction artistique du festival commanditaire, au lieu, et aux différents intervenants. Les spectacles interactifs rendent les représentations innovantes en faisant appel aux nouvelles technologies et au digital. Les arts vivants et arts numériques sont de plus en plus souvent associés. Cette tendance de fond devrait continuer de se développer car le digital offre deux atouts majeurs : proposer des spectacles toujours inédits et renouvelés tout en intégrant au plus profond de la création l’image, le message et les valeurs à véhiculer.

Redécouvrez le portfolio dédié à cette création.

Vous avez aimé ?