La seconde moitié du mois de mars aura été un véritable marathon pour le collectif et ses membres.

Petite review!

 

Les 21 et 22 mars, le collectif a proposé non pas une mais deux performances “X-Peri-Mental”.

Deux performances. Deux ambiances. Deux sets bien différents. Le point commun? Du larsen et une orgie de pixels.

 

Le 21 mars : « X-Peri-Mental » a été produit dans le cadre de la soirée du Langage des Viscères à la MPAA Broussais (Paris)
Un set “Dark et indus”, avec un sublime(inal) lavage de cerveau plutôt cathodique.

 

Et voici la vidéo de la performance:

Rappelons que Dorianne avait ouvert le bal dans le cadre de cet événement, en se produisant la veille aux côtés de Amine Boucekkine, Michel Thouseau et Gyohei Zaitsu pour interpréter “Le Rêve d’un mouvement”, une performance qui met en synergie danse buto, musique aux accents atmosphériques et industriels, poésie introspective et expérimentations visuelles mixées en direct.

 

Dorianne, Langage des Visceres, 20 mars 2015
Dorianne, Langage des Visceres, 20 mars 2015

 

Voici quelques extraits vidéo de la performance (la bande audio live n’a malheureusement pas été captée)

Le 22 mars : le collectif était à nouveau à l’affiche du festival Parachute Light Zero. Cette fois, au menu, “House et EBM” , enrobée dans une pop glitchure dont les spectateurs seront les voyeurs. Et pour la première fois, le collectif proposait de mélanger deux de ces performances: “X-Peri-Mental” et “Mirage”!

 

Parachute Light Zero 2, 22 mars 2015
Parachute Light Zero 2, 22 mars 2015

Bilan: le public aura été enthousiaste, tour à tour surpris, amusé, intrigué, emporté…

Une expérience dense mais où nous aurons également pris beaucoup de plaisir.

A réitérer !

… Et pour Dorianne, le marathon continuait!

En effet, dès le 23, elle filait à Lille pour participer à l’atelier mapping dans le cadre de la Fête de l’Anim’.

Le challenge était de taille: transformer en moins de trois jours ce bâtiment du patrimoine architectural lillois !

Au final, une performance visuelle spectaculaire, créée spécialement à l’occasion de la Fête de l’anim’ par des étudiants issus des plus grandes écoles d’animation européennes et des professionnels, au cours d’un atelier mapping encadré par Tamás Zádor, créateur du collectif hongrois Kiégő Izzók (Glowing Bulbs), et Ludovic Burczykowski, artiste lillois spécialisé dans le mapping.

Ainsi, le 27 mars au soir, était projeté à l’Opéra de Lille (devant plusieurs milliers de personnes) un mapping auquel elle avait apporté sa contribution.

Projection mapping opera
Vue impressionnante depuis le toit de l’Opéra de la foule venue en masse assister au mapping sur la façade de l’Opéra!

 

Et au final… :

Une expérience mémorable !

 

A night at the opera
A night at the opera

 

Vous avez aimé ?