Nous vous présentions il y a quelques jours la nouvelle création de L:EDigitalab : Phygitalide. Nous parlions également il y a quelques semaines des ateliers “team building” créatifs. Au delà de l’aspect artistique, ce type de performances a vocation de donner aux messages, produits et services tout l’éclat qu’ils méritent. En effet, c’est un fait acquis, l’art et l’entreprise échangent et construisent ensemble. Une relation qui ne doit pas être seulement un effet de mode. L’art peut donner du sens à l’entreprise communicante, nourrir la marque employeur, apporter de l’innovation au produit, et offrir une communication différenciante. Pour la culture, c’est également une opportunité de nouveaux canaux de diffusion et d’ouverture sur des publics différents. Il faut décomplexer les échanges, être clair sur les objectifs des deux parties afin que chacun puisse sortir grandi de cette collaboration.

Pour le bien être en entreprise

La rencontre entre l’art et l’entreprise a un impact sur les équipes. Les salariés vont développer une compréhension de la créativité qui leur permettra de répondre aux exigences inédites des clients . Autre apport : le fun ! Il y a la fierté de co-construire une œuvre d’art, de découvrir un univers que les salariés ne connaissent pas. Avec, au bout du compte, de la performance pour l’entreprise !

Le bien-être dans l’entreprise peut ainsi passer par l’apport du culturel, outil de développement de la motivation, de la transversalité, de la fierté d’appartenance, de l’innovation et de la créativité. Une exposition ou une collection d’entreprise peut prendre une forme dynamique et très productive si on l’accompagne d’actions innovantes. Les collections d’art dans les locaux ne servent pas qu’à décorer les murs. Au-delà du plaisir, de l’émotion et de la découverte, de nombreuses initiatives peuvent être mises en place : rencontres avec des artistes, conférences d’histoire de l’art, workshops artistiques, journées des talents, acquisitions en comité mixte ( salariés et professionnels ) etc. On note une forte tendance à la médiation et à l’interactivité avec les salariés afin de permettre une meilleure appropriation de ces actions.

 

Collection AXA

 

La résidence d’artiste est également une expérience enrichissante pour les salariés. Instaurer un dialogue sur le long terme avec un artiste qui réalise in-situ une création permet de motiver la créativité. Une immersion dans l’entreprise pour l’artiste ; une immersion dans l’art contemporain pour les salariés.

En termes de workshop, de plus en plus d’entreprises accueillent leurs nouveaux collaborateurs avec des ateliers de team-building créatifs dirigés par des artistes, au cours desquels ils vont pouvoir réfléchir et s’exprimer sur leur vision de l’entreprise de manière innovante. Ces workshops permettent de réfléchir autrement sur des thématiques managériales et de favoriser la transversalité au sein de l’entreprise.

 

Source : Entrepreneuses créatives
Source : Entrepreneuses créatives

L’art, vecteur de changement

 

L’artiste est un formidable vecteur de détections des signaux faibles dans un contexte de changement de paradigme. L’art développe des outils et pratiques qui peuvent être utiles au management.

En faisant intervenir des artistes en entreprise, l’entreprise tend un miroir à son organisation interne, permettant une prise de recul, une vision alternative, critique et enrichissante.

L’entreprise et les artistes fonctionnent avec des modes opératoires différents. Là où l’entreprise a tendance à figer les process en tâches logiques dûment validées, l’artiste lui, « empêcheur de tourner en rond » par nature, interroge, teste, provoque, peut pointer les dysfonctionnements qui l’entourent et porte un regard sensible et décalé sur ces derniers. La force de l’artiste est dans ses questionnements. Et c’est en cela que l’artiste est utile à l’entreprise.

L’intervention de l’artiste apporte une double expertise : sa capacité à imaginer tous les possibles, à faire émerger des idées, et sa capacité à imaginer leur mise en forme, à structurer des impressions. L’artiste se nourrit de l’entreprise, et en retour l’entreprise de la vision que l’artiste a d’elle. De la performance de l’artiste va découler un nouveau levier de performance pour l’entreprise et ses salariés.

 

Innovation et premiumisation des produits

Aujourd’hui, dans un marché toujours plus concurrentiel, les marques doivent se renouveler et se distinguer en permanence. À travers des stratégies culturelles, elles peuvent mettre en scène leur histoire, construire leur imaginaire et sortir de leur image de « machine consumériste ». Demander à un artiste de customiser ou revisiter un produit permet de le rendre unique et plus percutant. La signature artistique sur un produit manufacturé crée la surprise, le désir et suscite la curiosité du consommateur. Il contribue aussi largement aux enjeux de premiumisation et de trafic sur le lieu de vente.

Par exemple, on ne compte plus les créations de capsules pour des événements saisonniers, comme Noël. Ces éditions génèrent des ventes additionnelles et offrent un temps fort  de communication supplémentaire. Pour se démarquer dans son action culturelle, il faudra, plus que jamais, être vigilant sur le choix de l’artiste et la cohérence de son travail avec les enjeux de l’entreprise et des cibles visées. Au-delà de ces collectors arty, de nombreuses boutiques de luxe deviennent des zones d’exposition d’œuvres au milieu de produits.

L’art devient ainsi un nouveau ressort du “storytelling” : c’est aux artistes que l’on demande raconter le mythe d’une entreprise ou d’une marque.

Nourrir la culture de marque

L’art est un excellent moyen de se démarquer de la concurrence, de s’inscrire dans son temps, de donner du sens et de mettre en avant les valeurs de la marque. Nombreuses sont les initiatives culturelles qui subliment l’histoire de la marque, son ADN et sa culture. Par exemple, les « Audi Talents Awards » mettent en avant le potentiel créatif et innovant de la marque à travers un concours de jeunes créateurs. Ainsi, elle a pu toucher une nouvelle cible adepte de l’art, elle a également bénéficié d’énormes retombées médiatiques ( y compris à l’international ) et a vu sa notoriété décuplée.

 

Galerie Audi Talents
Galerie Audi Talents

Nombreuses sont les marques qui ont su appréhender la portée des ces nouvelles collaborations. Aujourd’hui, pour se démarquer, il faut non seulement innover, mais surtout se poser les bonnes questions, trouver le ton juste et le petit « plus » qui fera la réussite du projet. Il est donc essentiel d’identifier les besoins de l’entreprise, de définir les objectifs, les cibles et ensuite de déterminer la stratégie, le choix des artistes et la communication à mener tant en interne qu’auprès des cibles prioritaires. Une autre clé de la réussite de ces initiatives est d’investir autant dans l’action culturelle que dans la communication autour de celles-ci : événementiel, relations presse, relations publiques, achat d’espace… Un dispositif de communication spécifique au domaine culturel doit compléter le dispositif habituel.

<  

Comment faire ?

Ces démarches paraissent évidentes. Mais on observe trop souvent une approche contraire sans cohérence avec les différents objectifs. Pour avoir le recul nécessaire à la réussite de telles opérations, il est primordial d’être accompagné par des professionnels de l’art et/ou de la communication. À l’heure où l’entreprise doit rendre des comptes à ses actionnaires, salariés et clients, la culture dans la communication doit plus que jamais correspondre à une vraie stratégie…

L:EDigitalab offre des produits et services personnalisés pour que la démarche de création artistique réponde exactement à vos besoins, à vos souhaits, vos objectifs. Qu’il s’agisse de fédérer vos équipes, initier un projet porteur de sens, ou encore communiquer différemment, nous vous apportons notre expertise pour réussir à utiliser l’art et la culture comme levier pour votre entreprise, votre marque et vos collaborateurs.

 

Vous avez aimé ?