Comme chaque année, Buffer a diffusé son rapport sur les tendances Social Media 2019. Plus de 1840 professionnels du marketing ont répondu aux questions de la plateforme. Pour cette année, comme en 2018, les réseaux sociaux occuperont une place importante dans la stratégie marketing pour 89% des interrogés.

Mais comment se distinguer dans cette jungle ? Comment créer, engager et animer une communauté ? Pour vous aider à rester dans la course, on vous propose donc un focus sur les 7 tendances à adopter cette année !

Le CEO selling

Les chefs d’entreprise sont sur les réseaux sociaux et communiquent : ils deviennent le pilier digital de l’entreprise. Le CEO doit être transparent, communiquer sur sa vision et écouter son audience. Le dirigeant y partage non seulement sa vision, mais aussi des informations pertinentes de son secteur d’activité et il développe ainsi son entreprise, en se positionnant en tant que leader d’opinion. En B2B, une présence sur les réseaux sociaux est primordiale pour acquérir de nouveaux prospects et participer à des échanges professionnels. Les réseaux sociaux permettent de travailler l’image de marque d’une entreprise.

  • 9% des dirigeants français sont présents sur Twitter dans le secteur information & communication ;
  • 17% des dirigeants français sont présents sur Twitter dans le secteur du transport, tourisme et restauration ;
  • 46% des dirigeants français sont présents sur Linkedin ;
  • 56% des dirigeants français sont actifs sur Facebook (mais les stratégies digitales sont orientées sur Twitter et LinkedIn) ;
  • 3% des dirigeants de PME / ETI français ont une présence très active sur les réseaux sociaux ;
  • 25% des dirigeants de PME / ETI français ont une présence active.

(Sources : Analyses Réputation Squad sur 130 grandes sociétés françaisesBPIFrance LeLab, 2018)

Le dirigeant est le reflet de son entreprise, il représente la marque et ses valeurs. Un dirigeant à l’écoute est une entreprise à l’écoute ! Il est important pour les chefs d’entreprise (toute taille incluse) de :

  • compléter assidûment leurs profils ;
  • partager des articles de leur secteur d’activité ;
  • de participer à des évènements ;
  • de partager leur expérience et leur savoir-faire;
  • de s’introduire dans des discussions en ligne ;
  • de rédiger des articles d’expertise ou de prise de position.
GIF ceo selling

Le social selling

 

L’art et la manière de vendre sur les réseaux sociaux ou d’activer les leviers de vente par le biais de la présence sociale. Il s’agit de doper ses ventes par le partage d’un contenu d’expertise et en tissant une relation avec les prospects. L’intérêt est grand : démontrer une expertise, un savoir faire ou encore résoudre un problème. Les réseaux sociaux deviennent un outil pour vendre et permettent d’interagir plus étroitement avec les prospects. Le social selling est principalement attribué au B2B mais il est tout aussi applicable au B2C selon l’adage : “diffuser le bon message, à la bonne personne et au bon moment”.

LinkedIn a développé par exemple l’outil Sales Navigator pour la recherche de prospects. Le réseau affirme que les commerciaux l’ayant adopté :

  • voient 45% d’opportunités créées en plus ;
  • sont 51% plus susceptibles d’atteindre leurs quotas ;
  • voient 80% de productivité en plus ;
  • ont 3 fois plus de chances d’intégrer le cercle des meilleurs vendeurs;
  • 81% des clients B2B sont plus susceptibles de s’intéresser à une marque forte et reconnue ;
  • 72% des acheteurs font des recherches sur les médias sociaux avant de faire un achat ;
  • 56% des professionnels français utilisent les médias sociaux pour faire de la veille ;
  • 55% des professionnels ont déjà été influencés par un contenu publié sur ces dits médias.

(Source : LinkedIn)

 

sales navigator

Le social selling présente de nombreux avantages :

  • afficher son expertise et son savoir-faire ;
  • apporter de la valeur ajoutée à son entreprise ;
  • identifier ses prospects (partenaires, fournisseurs, collaborateurs) ;
  • créer des liens avec ses contacts ;
  • prise de contact et suivi de conversation après une rencontre dans la vraie vie (suite à un salon ou tout autre évènement) ;
  • afficher son professionnalisme.

Selon une étude hootsuite, les entreprises sont sur les réseaux sociaux pour leur notoriété, les recommandations clients, mais aussi pour la vente et la prospection, pour finir avec la réputation. La présence sociale permet d’être concurrentiel. D’après une enquête réalisée par Forrester Research, les entreprises qui disposent d’un programme de social selling bien établi et structuré ont des résultats immédiats : une augmentation de 18 % sur le volume de leads recueillis et de 17 % sur le taux de conversion parmi ces nouveaux prospects. C’est pourquoi le social selling devient en 2019 un pilier central de la stratégie d’entreprise et est amené à fortement se développer ; les réseaux sociaux disposant d’un fort potentiel commercial.

social selling

Le social listening

 

Le social listening :

  • est une veille automatisée sur les réseaux sociaux pour et autres plateformes surveiller sa e-réputation, veiller sur les concurrents, analyser les retombées d’un produit, détecter et gérer une crise ;
  • est l’action d’écouter l’audience sur les réseaux sociaux. Connaître les attentes et les valeurs du consommateur permet de répondre à ses besoins et d’adapter son produit ou ses services ;
  • permet d’extraire le canal de communication le plus pertinent pour une communauté précise ou de faire bon usage d’un réseau social. (Par exemple les contenus diffèrent selon les réseaux sociaux) ;
  • optimise le service client, en permettant de se mettre en relation avec le consommateur et de lui offrir des solutions adaptées ;
  • permet de détecter les influenceurs du secteur d’industrie (Twitter, Linkedin, Instagram) ;
  • permet d’agir vite et en temps réel.

 

On parle souvent de veille de réputation, de crise, concurrentielle, de tendances et de prospection. La veille répond donc à des objectifs précis. Le social listening est avant tout centré sur le consommateur et les clients qui peuvent apporter des éléments clés dans la stratégie de l’entreprise. En connaissant les attentes des consommateurs, on y répond de manière plus adaptée.

 

social listening

Pourquoi tendre l’oreille ? Pour :

  • déceler quels sont les thèmes abordés par rapport à l’entreprise (produit, marque) ;
  • savoir combien il y a de mentions de l’entreprise et si elle est bien perçue ;
  • connaître la portée et l’engagement des publications ;
  • reconnaître quelles sont les tendances des consommateurs : les comprendre pour mieux les servir ;
  • détecter les réseaux sociaux sur lesquels on parle le de la marque (Twitter, Facebook, Instagram, Linkedin, Pinterest) pour adapter la stratégie aux canaux référents.

 

 

User Generated Content

 

Le User-Generated-Content devient un levier de communication de plus en plus important. Alors faites appel à votre communauté pour générer du contenu. En effet, l’UGC permet d’accroitre la portée des publications et l’engagement de votre audience. Le contenu généré par les utilisateurs renforce l’image de marque d’une entreprise, d’un commerce et il encourage au partage de contenu. Les avantages sont multiples :

  • 84% des membres de la génération Y (né entre 1980 et 2000) sont susceptibles d’être influencés pour effectuer un achat suite à un contenu créé par d’autres utilisateurs, même s’ils lui sont étrangers. (Etude Gartner)
  • Une bonne stratégie de User Generated Content génère 6,9 X plus d’engagement (Source Mavrck – 2017)
  • Les marques utilisent le contenu des consommateurs pour promouvoir leurs produits.

C’est donc une stratégie qui valorise le consommateur, d’où son succès. L’UGC détient un grand rôle d’influence dans le comportement des consommateurs, il est un levier à ne pas négliger par les entreprises, d’autant que nous sommes plus enclins à acheter un produit lorsque ce dernier est promu par notre entourage ou un autre consommateur. L’UGC permet aux marques de détecter non seulement des influenceurs mais aussi des fans de la marque ou d’un produit, qui peuvent devenir ambassadeurs de marque. Le contenu généré par les utilisateurs est un contenu supplémentaire gratuit et authentique. Il agit comme une forme de témoignage et d’avis consommateur envers votre marque / produit. Selon une étude de Global Trust Advertising de Nielsen en 2015, 66% des clients font confiance aux avis utilisateurs laissés sur Internet.

 

Stories et IGTV

 

Toujours et encore, le rythme effréné des stories ne va pas s’arrêter en 2019 ! Les stories sont un contenu spontané mais de plus en plus prisé par les entreprises. De nombreuses fonctionnalités en font un vrai levier de communication. L’IGTV est le format vertical d’Instagram qui permet de publier des vidéos allant jusqu’à 1h. La vidéo est un contenu qui est de plus en plus consommé. D’ici 2021, 1 million de vidéos seront diffusées ou chargées toutes les secondes ! Instagram a su entrer dans la mouvance des vidéos, étant donné son fort taux d’engagement. Quant à IGTV a la particularité d’être un contenu vidéo adapté au format des mobiles. C’est aussi une stratégie de défi envers Youtube qui garde le monopole sur le contenu vidéo. Si Youtube était une chaîne de TV, elle serait la 5ème chaîne (Source Google).

Quelques chiffres sur Instagram qui devraient vous convaincre du potentiel de cette plateforme :

  • Instagram compte 800 millions d’utilisateurs dans le monde ;
  • une cible presque égale homme / femme ;
  • une cible jeune 18-25 avec 250 mi et 25-34 avec 240 mi ;
  • en France, Instagram représente 14 mi d’utilisateurs actifs soit 14% de la population ;
  • un français ouvre son app IG environ 10 fois par jour ;
  • c’est le réseau préféré des influenceurs (69,2% des interrogés), devant Youtube et le blog.

 

Il est donc capital pour les entreprises, quelle que soit leur taille, de se pencher sur ce contenu éphémère qui est un très bon levier de communication. Les stories disposent de fonctionnalités très utiles comme la géolocalisation, la possibilité d’intégrer les hashtags et de mentionner des comptes. Les stories permettent de diffuser un contenu autre que celui des publications. Les utilisateurs consomment les stories pour :

  • se divertir ;
  • découvrir les bonnes adresses ;
  • découvrir la marque de manière plus spontanée ;
  • découvrir ses nouvelles publications ;
  • découvrir l’envers du décor ;
  • consommer du contenu complémentaire de l’entreprise ;
  • avoir un contenu original ;
  • rêver.

Enfin, une dernière donnée, significative : le taux d’engagement sur Instagram est 60 fois plus élevé que sur Facebook, mais l’audience y est 10 fois inférieure.

(Sources : Blog du Modérateur, Siècle Digital, Newsroom Facebook, Digimind)

Les vidéos live

 

Le live permet de toucher une large audience et est un excellent levier à mobiliser lors d’évènement. Les vidéos live peuvent être multi canal (Twitter, Instagram, Facebook, Youtube…) et se diffusent facilement pour une audience plus engagée et une meilleure portée des publications.

Les vidéos sont le format phare des années à venir et 80% du contenu consommé d’ici 2020 sera du contenu vidéo (source Hootsuite 2018).

Le live permet :

  • d’interagir en direct avec son audience ;
  • d’engager l’audience et les consommateurs qui peuvent réagir en direct ;
  • d’accroitre la portée de la publication ; 
  • de montrer un produit, un envers du décor ;
  • de rendre l’entreprise plus humaine ;
  • de partager un évènement auquel les utilisateurs ne peuvent assister.

live video

Le marketing d’influence

 

Le marketing d’influence se réinvente. L’éventail d’influenceurs s’est agrandi, pour le plus grand plaisir des consommateurs et des marques. Les stratégies de nano-influence ont déjà commencé à se démarquer grâce à leur authenticité et leur viralité. En 2019, la micro et nano-influence seront plus que jamais d’actualité. En effet, les consommateurs se tournent vers de nouveaux influenceurs, moins portés sur les placements de produits hasardeux et l’achat de faux followers : les KOL (Key Opinion Leaders). Leaders sur les réseaux sociaux et dans la vie réelle, ces nouveaux prédicateurs ont compris les rouages d’un marketing qui marche, en alliant expertise, quête du sens et authenticité. Le KOL ne se contente pas de poster du joli contenu, il est inspirant. Il porte un message, est écouté par un communauté engagée et maîtrise parfaitement les codes du marketing.

Avec l’avènement du mobile et du social media, les marques peuvent aujourd’hui transformer leurs meilleurs clients en ambassadeurs au travers de photos ou de vidéos en créant de véritables communautés de nano-influenceurs. Comme les ambassadeurs de marque, chaque client peut ainsi influencer en recommandant un produit ou un service en en faisant la promotion. Retour sur investissement assuré !

 

marketing influence

 

Dans tous les cas, le marketing d’influence est rentable :

  • 20 à 50% des décisions d’achat sont fondées sur le bouche à oreille ;
  • 81 % des consommateurs achètent régulièrement des articles après les avoir vus partagés sur les médias sociaux ;
  • 60 % des acheteurs en magasin sont influencés par les médias sociaux et les blogs ;
  • 70 % des millenials prennent des décisions d’achat fondées sur les recommandations de leurs pairs ;

Source Collective Bias et Mc Kinsey

influence marketing

Conclusion

Ces tendances ne sont évidemment pas exclusives et de nombreuses autres tendances devraient mobiliser les community managers cette année. Comme le souligne l’étude publiée par Kantar Media, les médias sociaux évoluent constamment et il est parfois difficile de comprendre à quel point ces derniers peuvent modifier la perception d’une marque et ainsi influencer les consommateurs. Ces derniers sont attirés par une marque sur un ensemble de valeurs. La fidélité à une marque ne dépend plus de la seule qualité des produits et des services proposés mais de la pertinence des contenus et de l’expérience client procurée ! Il est donc primordial pour les marques de produire des contenus web pertinents.

Aujourd’hui, il ne suffit plus de communiquer via des canaux traditionnels, ni même d’être présent sur une seule plateforme. Il est important d’intégrer une diversité de réseaux tels que Facebook, Instagram, Youtube et d’autres au sein des stratégies marketing pour atteindre ses cibles.
Via leurs nombreuses fonctionnalités, les réseaux permettent de créer des contenus exclusifs, personnalisés et différenciants, en adéquation avec les besoins des consommateurs.

Un challenge que nous relevons avec vous !

 

community manager

Vous avez aimé ?